Au lieu de taper dans le porte-monnaie des retraités ou de ceux qui travaillent, attaquez-vous à l’évasion fiscale !

La colère monte de partout dans notre pays.
Les cheminots, les salariés de Carrefour, d’Air France, d’EDF, de la métallurgie, les étudiants, les retraités les infirmières, les enseignants, les agriculteurs, les avocats…cette France qui travaille / elle souffre et elle gronde / car vous lui demandez encore et toujours plus d’efforts, de sacrifices.

Et quand bien même vous donnez un euro d’un côté, vous en prenez deux de l’autre. Et en face, que voit-on ? L’arrogance des plus fortunés, notamment ceux dont les noms sont mêlés, encore, à des scandales de fraude fiscale, comme Bernard Arnault et François Pinault.

Cette fraude-là coûte au budget de l’Etat 60 à 80 milliards d’euros tous les ans ! 1000 milliards à l’Europe !
Au lieu de taper dans le porte-monnaie de nos retraités ou de ceux qui travaillent, au lieu de casser nos services publics, attaquez-vous à ce fléau !

 

Vous allez nous parler de votre grande loi contre la fraude fiscale.

Mais, en l’état, votre proposition de reprendre la liste européenne des paradis fiscaux, où ne figurent que neuf pays / et pas les principaux / est un pétard mouillé. Surtout si les délinquants en col blanc se savent encore protégés par le fameux verrou de Bercy. Comment peut-on encore accepter qu’ils nous volent des millions d’euros et n’aillent jamais en prison ?

Monsieur le Ministre, les français veulent retrouver leur pouvoir d’achat et avoir des services publics qui fonctionnent. L’argent existe pour répondre à ces besoins.
Pour ne pas être affublé de cette expression « grand diseux, petit faiseux », saurez-vous faire rentrer dans les caisses de l’Etat ces 60 à 80 milliards d’euros d’impôts qui manquent tous les ans au budget de la France ?

Menu