Nous avons le devoir de soutenir le peuple palestinien

Suivez toute l’actualité de Fabien Roussel en vous inscrivant à la newsletter

Des dizaines de Palestiniens sont encore morts assassinés par les balles de l’armée israélienne. Des Palestiniens qui manifestaient pour leurs droits et leur liberté, le long de la bande de Gaza, seuls face à la violence disproportionnée des snipers de Tsahal.
Il revient à l’ONU de pouvoir mener une enquête indépendante sur ces faits. Malheureusement, le gouvernement d’extrême-droite dirigé par Benjamin Néthanyaou continue de s’opposer à une telle enquête. De quoi a-t-il si peur ? Quoi qu’il en soit, ses agissements comme ses discours ne sont pas à la hauteur d’un État de droit démocratique digne de ce nom.

Le massacre intervient dans un contexte où le gouvernement israélien jouit d’un sentiment de toute puissance, fort de l’appui inconditionnel des États-Unis de Donald Trump et de la passivité de la communauté internationale. Que dire de notre diplomatie qui a appelé simplement les autorités israéliennes à « faire preuve de retenue » ?

Au lendemain de l’implantation illégale de l’ambassade américaine à Jérusalem et en ce jour de la triste commémoration de la Nakba, nous appelons le président de la République à sortir de sa politique de soutien au gouvernement israélien pour s’engager, enfin, en faveur de la protection d’un peuple palestinien abandonné de tous. Le silence et l’inaction de la France à l’égard des exactions et crimes du gouvernement israélien ne peuvent que conforter l’impunité dont il jouit de facto.

Menu