Cartes grises : des dysfonctionnements à répétition

M. Fabien Roussel attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur la dématérialisation des démarches liées à la délivrance des cartes grises, mise en place il y a juste un mois. Les professionnels sont de plus en plus excédés des dysfonctionnements qui se multiplient, « des bugs » constants constatés sur le site internet de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). En effet de nombreuses entreprises artisanales ont pris en charge la réalisation des démarches en ligne pour leurs clients, tous n’ayant pas la possibilité de le faire eux-mêmes. Ils dénoncent la charge de travail plus importante et assistent à un blocage de leur activité compte tenu de l’allongement des délais de délivrance. Ils signalent également l’absence d’informations sur l’avancement de leurs demandes de titre. Et, lorsque celles-ci sont traitées, il leur est parfois impossible d’accéder au paiement sur le site ce qui bloque l’envoi des plaques d’immatriculation et de la carte grise. Force est de constater que la fermeture des guichets dans les préfectures et les sous-préfectures n’est pas du tout bénéfique et que les relations entre l’administration et les usagers sont à nouveau entachées par un système qui ne rend pas le service que sont en droit d’attendre nos concitoyens. Cela nuit également à la confiance qui caractérise la relation entre les artisans de l’automobile et leurs clients de proximité, mais aussi à leur crédibilité. Il lui demande les mesures urgentes et concrètes qu’il entend apporter pour remédier à cette situation.

Menu