Le cri d’alarme des acteurs du tourisme social pour la jeunesse

sages-femmes désarroi

Les conséquences de la crise sanitaire sur nos enfants et nos adolescents sont indéniables : isolement, souffrance psychologique, …

Il faut que le gouvernement réponde au cri d’alerte des acteurs du tourisme social, et soutienne la reprise des accueils de mineurs avec hébergement cet été.

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis le début de l’année 2020, nos enfants subissent de plein fouet les effets de la pandémie. La mise en place des mesures de distanciation sociale et des gestes barrières, les épisodes de confinement, la mise en œuvre de dispositions spécifiques aux établissements scolaires, les bouleversements de leur scolarité… Tout cela a entravé leurs nécessaires besoins de liberté, de liens sociaux, de possibilités de s’ouvrir au monde et à autrui.

Nos adolescents et enfants ont ainsi connu un enfermement contraint au sein de la sphère familiale, souvent source de tensions, mais aussi de multiples privations ainsi qu’un isolement affectif. Hormis ce qu’ont vécu les générations qui ont connu la guerre, la jeunesse aura rarement été autant bridée que durant les deux dernières années. Aussi a-t-elle grand besoin de respirer, de s’évader.

C’est de cette aspiration à (re)vivre que s’inspire l’appel que vous ont adressé les acteurs de l’éducation populaire et du tourisme social, militants du droit aux vacances pour tous.

Comme eux, j’estime qu’il est urgent de redonner souffle à une jeunesse qui montre des signes d’angoisse et de désespoir et qui témoigne d’un niveau de pessimisme inégalé.

Alors que les conséquences sociales de la crise sanitaire commencent à peine à se manifester. il importe d’offrir à nos enfants, à nos adolescents la perspective de vrais congés d’été, avec la possibilité de quitter leur environnement quotidien et de pratiquer des activités de loisirs en collectivité.

D’ici un mois, l’année scolaire s’achèvera et de nombreuses incertitudes pèsent encore sur la possibilité d’organiser des colonies de vacances. si formatrices et émancipatrices pour notre jeunesse.

Les acteurs du tourisme social vous demandent donc de vous prononcer, sans délai, en faveur de la reprise des accueils de mineurs avec hébergement, en leur transmettant le protocole sanitaire adapté à l’accueil des jeunes. Compte tenu de l’enjeu sociétal que revêt le droit aux vacances cette année, ils vous appellent à soutenir financièrement les familles, dont le pouvoir d’achat a été durement affecté durant plus d’une année, ainsi que les structures organisant les colonies de vacances, de sorte que le plus grand nombre d’enfants possible puissent partir en congés.

Particulièrement sensible à leur initiative, d’utilité publique, je vous demande de donner suite à leurs propositions.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’expression de ma haute considération.

Fabien Roussel,          Pierre Dharréville,                                           …

Député du Nord           Député des Bouches du Rhône                …

Suivez toute l’actualité de Fabien Roussel en vous inscrivant à la newsletter.
S’inscrire ici

Inscription à la newsletter




    Vous avez lu et vous acceptez la Politique de Confidentialité des Données.
    *Champ obligatoire

    Menu