Le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) est menacé : l’Europe ne peut transiger avec le devoir de solidarité !

A la veille du scrutin du 26 mai prochain, l’Union Européenne décide de réduire le fonds d’aide aux plus démunis. Avec 87 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en Europe, dont 9 millions en France, cette décision est incompréhensible et inacceptable. Les associations caritatives qui comptent sur cette nourriture pour la distribuer seront, elles aussi, bien démunies face aux familles qui attendent cette aide. Il est indispensable que l’Europe manifeste son soutien aux plus fragiles. C’est tout le sens du courrier que j’ai tenu à adresser à Jean-Claude JUNCKER, Président de la Commission européenne, pour que les moyens consacrés au FEAD soient préservés et même augmentés.

Menu