Le mouvement entre les sites Bombardier ne doit pas affaiblir Crespin !

Je tiens à faire part de toute mon inquiétude suite à l’annonce faite par le groupe BOMBARIDER de délocaliser une partie de la production, précisément le recuit ainsi que l’usinage et la peinture, des bogies de Crespin jusque Ziegen en Allemagne.  Ce savoir-faire est historique à Crespin, il est d’ailleurs reconnu par sa qualification de Centre d’Excellence, sa disparation affaiblira durablement le site ainsi que l’emploi.

Alors que le site de Crespin est en train de devenir un centre de compétence mondiale dans la production de train à deux niveaux ainsi qu’un leader en matière de production pour les ateliers de chaudronnerie, de peinture et d’assemblage le transfert vers Ziegen semble incompréhensible. 

Alors que Bombardier doit embaucher et former de nouveaux salariés pour réaliser les commandes à venir ou en cours, pour lequelles nous nous sommes tous battus, il serait dommage de perdre une part de l’effectif en délocalisant une partie de la production aussi infime soit elle.

Les mouvements de salariés entre les différents sites Bombardier à travers l’Europe ne doit pas affaiblir le site de Crespin alors que les carnets de commandes sont pleins et que de nombreuses autres se profilent, notamment via la région Île-de-France.

Même si le solde en terme d’emplois reste positif pour le site Valenciennois, la perte de ce savoir faire et la perte du chiffre d’affaire correspondant n’augure rien de bon pour l’avenir. Bombardier Crespin doit rester un pôle d’excellence et conserver tous ses savoirs faire!

Menu