Remboursement des appareils auditifs en cas d’aplasie majeure de l’oreille

M. Fabien Roussel attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’insuffisance de prise en charge des appareils auditifs pour les personnes, et notamment les enfants, atteints d’aplasie majeure de l’oreille. D’un coût situé autour de 4 000 euros, ce type de dispositif médical, d’une durée de vie moyenne de 4 à 5 ans, n’est que trop partiellement remboursé par la Sécurité sociale et les mutuelles. Les trois quarts de la dépense restent ainsi à la charge des familles, ce que toutes ne peuvent se permettre. L’appareillage d’un enfant atteint d’aplasie majeure contribue pourtant à sa réussite scolaire et à son bien-être. Dans de très nombreux cas, les familles qui se tournent vers les maisons départementales des personnes handicapées ou vers les services sociaux de la Sécurité sociale enregistrent des refus, la malformation étant jugée soit trop, soit insuffisamment handicapante… Aussi, les parents éprouvent-ils un profond désarroi quant à l’absence de réponse à cette question de santé publique. Préoccupé par cette situation, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les dispositions qu’elle entend prendre afin d’y remédier et de lui préciser si des mesures spécifiques vont être mises en œuvre pour les enfants atteints d’aplasie majeure de l’oreille, notamment dans le cadre de la réforme du reste à charge zéro.

Pas de réponse de Madame la Ministre.

Menu