INDUSTRIE FERROVIAIRE, DES ENJEUX IMPORTANTS À VENIR

RÉUNION SUR L’INDUSTRIE FERROVIAIRE

RÉUNION SUR L’INDUSTRIE FERROVIAIRE.

Suite à la réunion qui s’est tenue ce jour à l’Assemblée nationale avec des représentants des salariés de la CGT et de FO de différents sites Alstom : Petite Forêt, Le Creusot, Reichshoffen, du site de Bombardier à Crespin, des représentants des salariés de ACC ingénierie et Maintenance de Clermont Ferrand, et des élus communistes du STIF Jacques Baudrier et Pierre Garzon.

Suite à cette rencontre et dans le cadre de la commande du siècle du RER-NG, les différents acteurs s’inquiètent de ne pas connaître encore le schéma industriel et la répartition des heures de travail sur les différents sites français ainsi que le taux de localisation en France de la production.

nous demanderons à la ministre des transports Elisabeth Borne d’apporter des précisions dans ce sens pour que les engagements pris soient tenus.

Nous avons également exprimé une inquiétude très forte suite à l’annonce du premier ministre de mettre fin à l’achat de matériel neuf. Dans ces conditions quel est l’avenir du site de Belfort et de nos besoins en matière de transport et de fret ferroviaire ?

Le ministre des comptes publics, M. Gérald Darmanin, sera également interrogé sur le rôle qu’entend jouer l’Etat concernant la vente prochaine de 30% des actions d’Alstom détenus par Bouygues.

De nombreuses commandes publiques sont à venir dans les prochaines années, essentiellement pour répondre aux besoins de déplacement des franciliens. Avec le fret, les trains d’avenir et les besoins de mobilité, ces enjeux seront déterminants pour l’avenir de notre filière ferroviaire.

La prochaine réunion rassemblant l’ensemble des acteurs de la filière ferroviaire se tiendra durant le mois de Novembre à l’Assemblée nationale.

Partager l’article

Menu