Santé : nos pharmacies en danger !

Suivez toute l’actualité de Fabien Roussel en vous inscrivant à la newsletter

J’ai récemment été saisi d’une alerte des pharmaciens de France, extrêmement préoccupés par les lourdes menaces qui pèsent sur leur réseau.

Selon les intéressés, en septembre dernier, la Cour des comptes a émis une recommandation visant à supprimer plus de 10 000 pharmacies sur les 22 000 existantes, par fermeture et regroupement.

Si celle-ci devait être appliquée, la désertification médicale déjà constatée sur bon nombre de territoires ou de quartiers serait aggravée par une difficulté accrue pour les patients d’accéder à leurs traitements.

En outre, à cette préconisation de la Cour des comptes, s’ajoute le projet, régulièrement évoqué, d’ouvrir le commerce des produits actuellement vendus en pharmacie d’officine à la grande distribution, de permettre l’ouverture des pharmacies à des capitaux extérieurs et d’assouplir les règles de la vente en ligne des médicaments.

La concrétisation de cette ouverture à la concurrence aurait de graves conséquences pour ce réseau de très petites entreprises, lequel emploie 120 000 salariés et 6 500 apprentis et participe à la vie locale. 

Considérant l’importance des pharmacies d’officine sur les plans sanitaire et économique, mais également pour l’attractivité des territoires, je vous demande de bien vouloir m’indiquer les intentions du gouvernement en la matière et, notamment, de me préciser les dispositions qu’il entend mettre en œuvre afin de préserver le réseau national de pharmacies.

Menu