Baisse des effectifs chez les sapeurs-pompiers professionnels : de lourdes conséquences.

sages-femmes désarroi

Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Nord a rendu une décision visant à réduire les effectifs de soldats du feu les nuits, les week-ends et les jours fériés à compter du 1er janvier 2021 dans plusieurs casernes du Nord. Une décision qui va grandement compliquer la réalisation de leurs missions essentielles d’assistance au public, pour répondre à une simple logique comptable.

Monsieur le Président,

Mon attention a récemment été attirée sur une décision du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Nord visant à réduire les effectifs de sapeurs-pompiers professionnels de six centres de secours.

Les casernes de Saint-Amand-les-Eaux, Douchy-les-Mines, Jeumont, Hautmont, Aulnoye-Aymeries et Fourmies pourraient ainsi voir leurs effectifs être baissés de 7 à 6 soldats du feu, les nuits, les week-ends et jours fériés, à compter du 1er janvier 2021.

Une telle décision, répondant à une logique comptable, aurait pourtant de lourdes conséquences sur les capacités d’intervention des sapeurs-pompiers. Est-il besoin de rappeler que ceux-ci assurent des missions essentielles d’assistance au public, dans un contexte général de plus en plus tendu, comme en témoigne le nombre croissant d’agressions à l’encontre des services de secours ?

Ces femmes et ces hommes, qui méritent toute notre reconnaissance et notre considération, ne peuvent accepter une mesure qui va les mettre en difficulté pour répondre aux sollicitations du public, voire accroître les risques auxquels ils sont régulièrement confrontés lors de leurs interventions.

En effet, pour armer un fourgon (pour un incendie, un accident routier, etc.), un équipage de 6 sapeurs-pompiers est requis. Si les centres de secours étaient amenés à perdre leur 7ème personnel, un départ de fourgon s’accompagnerait par un abandon de la caserne, le professionnel stationnaire, en charge de la réception des appels de secours ou de l’accueil du public sur site, n’étant plus à même de répondre aux demandes des personnes en situation en détresse, ni même de coordonner l’arrivée des sapeurs-pompiers volontaires d’astreinte, dont le domicile ne se situe pas nécessairement à proximité du centre.

Si, malgré tout, l’ordre de maintenir un personnel dans la caserne était donné, la réduction d’effectif engendrerait le départ d’équipages incomplets, menant ainsi en péril la vie des sapeurs-pompiers en intervention ou, a minima, réduisant leur capacité à prendre en charge les victimes ou à circonscrire un sinistre.

A l’échelle de la communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut, seuls trois centres de secours sont dotés de sapeurs-pompiers professionnels, ceux de Denain, Douchy-les-Mines et Saint-Amand-les-Eaux.

Les 7 sapeurs-pompiers de Douchy-les-Mines assurent la protection de 14 communes, soit un bassin de vie de 33 000 habitant, mais aussi la défense de 2 sites SEVESO, 84 établissements classés sensibles et 40 kilomètres linéaires d’autoroutes. Ceux de Saint-Amand-les-Eaux interviennent sur un périmètre de 13 communes, comptant plus de 43 000 habitants, des sites sensibles, tels que le site de production de GSK, ainsi qu’une quarantaine de kilomètres autoroutiers.

Ces deux centres assurent quelque 2 000 à 2 500 interventions annuelles. Les réductions d’effectifs envisagées s’accompagneraient nécessairement d’un report de charge pour le centre de secours principal de Denain, déjà très fortement sollicité.

Au regard de ces éléments, je vous appelle solennellement, ainsi que la direction du SDIS, à renoncer à ces réductions d’effectifs préjudiciables tant à la sécurité des populations qu’à celle des sapeurs-pompiers.

Vous remerciant par avance pour les suites que vous réserverez à la présente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Fabien Roussel,

Député du Nord.

Suivez toute l’actualité de Fabien Roussel en vous inscrivant à la newsletter.
S’inscrire ici

Inscription à la newsletter



    Vous avez lu et vous acceptez la Politique de Confidentialité des Données.

    Menu