Retrouvez mon intervention à l’Assemblée nationale concernant la réforme des retraites

Monsieur le Premier Ministre,

Une majorité de français ne veut pas de votre retraite par point qui organise une baisse généralisée des pensions. Vous demandez toujours plus aux mêmes, à la France du travail, à celle qui se lève tôt, et c’est à eux que vous demandez de travailler plus, de faire des efforts. En proposant de calculer les pensions de tous les français sur l’ensemble de leur carrière au lieu des 6 derniers mois ou des 25 dernières années, vous demandez aux enseignants de financer la retraite des agriculteurs, vous demandez aux infirmières de financer celle des chauffeurs poids lourds, vous demandez aux ouvriers, aux cheminots, de financer celles des femmes à temps partiel et avec des bas salaires. Où est la justice ! Ce sont toujours les mêmes qui payent !

Pendant ce temps-là, les retraites chapeau des grands PDG sont préservés : ils vont pouvoir toucher 750 000 euros de retraites dorés par an! Ce n’est pas un régime spécial ça ? Pendant ce temps, l’évasion fiscale nous coute toujours un bras et même la cour des comptes a pointé votre gouvernement qui ne met pas les moyens dans ce combat pourtant indispensable !

Pendant ce temps, les multinationales françaises distribuent 51 mds d’euros de dividendes en 2019, bien moins taxés que nos salaires. Oui aujourd’hui, en France, la Bourse ça paye plus que le travail !

C’est pourquoi nous vous demandons d’augmenter les salaires et le SMIC de 20%, soit 240 euros net de plus ! C’est ça la justice et c’est 3 mds de cotisations en plus ! Pourquoi refusez-vous cette augmentation au 1er janvier ? On veut des ronds, pas des points !

Ouvrez le débat sur toutes ces pistes de financements d’une réforme ou tout le monde serait gagnant, sans travailler plus longtemps ! C’est le sens de la contre-réforme que les communistes vous ont adressé. Ne vous obstinez pas, retirez votre réforme et ouvrez le débat !

Menu