Pétition - Maintien du TGV à Valenciennes

il, elle nous a rejoint(e) pour le maintien du TGV à Valenciennes :

**votre signature**

Partager la pétition

   

Il y a 1822 signatures actuellement…

Pétition

Non à la suppression des dessertes TGV 
à Valenciennes et Douai
Trains en retard, rames surchargées, trajets annulés
Menaces sur les dessertes TGV des gares de Valenciennes et Douai 
Refusons le retour arrière programmé en 2020 par la SNCF !
A l’heure où le défi climatique nous impose de limiter les émissions de carbone, pour sauver la planète, le développement des transports en commun s’impose plus que jamais. Et pourtant,  c’est le moment que choisit la SNCF pour envisager de supprimer des trains à grande vitesse, entre Arras et Douai et entre Arras et Valenciennes. 
Quelle incohérence !
Cette décision, si elle était confirmée, serait contraire à toute logique, pas seulement au regard de la transition écologique.
Comment peut-on concevoir la fermeture de telles dessertes alors que le Valenciennois fait figure de capitale mondiale de la construction ferroviaire avec les sites d’Alstom à Petite-Forêt et de Bombardier à Crespin ? 
Comment peut-on envisager une telle mesure alors que l’Agence de l’Union européenne pour les chemins de fer (ERA) est implantée depuis 2006 ?
Comment peut-on se projeter dans les transports du 21e siècle en revenant ainsi près de trente ans en arrière ? 
Exigeons des trains de qualité
pour le Valenciennois
Sitôt dévoilées  les premières menaces  sur les dessertes TGV de Valenciennes et Douai, il fallait tirer la sonnette d’alarme. 
Jean-Claude Dulieu, conseiller départemental de Valenciennes et Fabien Roussel, député de la 20e circonscription, ont tous deux alerté la SNCF sur les graves conséquences qu’entraineraient de telles décisions sur la vie quotidienne des Valenciennois et sur l’impact négatif pour l’économie de tout l’arrondissement. 
Ces inquiétudes doivent être largement relayées pour être entendues.
Demandons tous ensemble à la SNCF et à la Région des transports de qualité, des trains à l’heure, davantage de rames et le maintien de la desserte actuelle en TGV entre Paris et Valenciennes et Douai.
Menu